Monologue pour une araignée mécanique (2016)

Spectacle pour un musicien jouant une architecture instrumentale électroacoustique et dispositif vidéo

« Don Juan explique que l’on perçoit habituellement le monde comme on pense qu’il est, au travers du filtre de la pensée, car le point d’assemblage est figé dans sa position ordinaire. 

Un déplacement du point d’assemblage occasionne Voir : un autre assemblage des émanations du monde engendre une nouvelle perception. Voir est source d’une compréhension plus vaste et immédiate du monde environnant, de l’essence des choses”.

Carlos Castañeda – Las enseñanzas de don Juan 1968.

Trailer

Monologue pour une araignée mécanique – trailer from Marco Antonio Suarez Cifuentes on Vimeo.

Durée du spectacle 35′

Ce projet,  imaginé et conçu comme un diptyque  pour et avec le contrebassiste Nicolas Crosse, intègre le corps du musicien à l’intérieur d’un espace instrumental de type architectural que j’invente « orgue arachnéen électroacoustique ». Il s’agit du cinquième travail du cycle intitulé « Manglar » sur lequel je développe l’idée d’une différentiation perceptive à l’intérieur de l’espace de représentation acoustique et musicale unique.

Nicolas Crosse, instrument

Nieto, mise en scène et dispositif visuel

Marco Suarez Cifuentes, composition, design et mise en espace du dispositif instrumental

 

Jean-Pièrre Créhan, réalisation du dispositif instrumental

Version Intégrale

mot de passe sur demande

 

Monologue pour une araignée mécanique from Marco Antonio Suarez Cifuentes on Vimeo.